Für das Sammelwerk "Enjeux mémoriels en littérature de jeunesse: comment raconter l'histoire aux enfants?" wird unter anderem ein Beitrag über die deutschsprachige Kinderliteratur zum Krieg gesucht. Einsendeschluss ist der 01. Februar 2015.

Appel à contribution 

"Enjeux mémoriels en littérature de jeunesse: comment raconter l’histoire aux enfants?"

Ouvrage à paraître aux PURH

Anne Schneider, MCF, Université de Caen

Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!

La littérature de jeunesse s'est emparée depuis quelques années déjà de questions mémorielles en favorisant la transmission de l'Histoire en direction des enfants. En plaçant l'enfant au centre de cette transmission, elle l'a positionné comme un passeur de mémoire, chargé de se construire une identité ancrée dans un passé, assumant celui-ci afin de le transcender et de se projeter dans le futur. Faire le lien entre passé et présent, se construire dans et par une culture mémorielle, voilà autant d'enjeux qui lui sont dévolus et qui le dépassent aussi parfois. La littérature de jeunesse participe à une reconfiguration mémorielle propre à notre époque où la somme des mémoires éclatées et palimpsestes  creuse de nouvelles lectures du passé. Ces écrits entrent donc dans un principe d'éducabilité : savoir, se situer, se souvenir pour ne plus jamais recommencer. Cependant, ils n'échappent pas aux questions contemporaines relevées par les historiens sur la transmission d'un devoir de mémoire. La question des mémoirs concurrentielles, dont parlait Benjamin Stora, des mémoires sociales reconstruites, des mémoires dominantes et des contre-mémoires selon le concept élaboré par Pierre Laborie  se pose également dans l'écriture de l'histoire à lintention des enfants.

Au cœur de ces enjeux mémoriels, la passation d'un discours historique stabilisé amène quelques questions: que dire aux enfants et comment? Quelle(s) vérités historiques leur sont audibles? A travers les grandes barbaries de notre époque liées à la Grande guerre, à la montée des fascismes, à la Seconde guerre mondiale et à la Shoah, aux guerres d'Indépendance, quels faits historiques sont compréhensibles par eux? Comment se construire une idée de l'histoire? Quels éclairages historiques sont actuellement à l'honneur dans la production à destination des enfants? Quels liens peuvent être faits entre la grande Histoire et la petite histoire, celle des individus dont les destins touchent particulièrement les enfants?

Notre ouvrage Enjeux mémoriels en littérature de jeunesse à paraître aux Presses Universitaires de Rouen-Le Havre aura pour but d'interroger au niveau européen la transmission d'une mémoire commune par la littérature de jeunesse: comment les nations européennes construisent –elles leur rapport à l'histoire? Quels événements historiques choisissent –elles de traiter? De quelle manière? Que passent-elles sous silence? Pourquoi? La création fictionnelle contemporaine faite d'albums et de romans, produit-elle de nouvelles formes esthétiques pour parler de l'histoire? Quels sont les enjeux européens d'une écriture mémorielle de l'histoire? 

Les articles feront entre 25000 et 35000 signes, et sont à rendre pour le 1 er février. 

Newsletter


Joomla Extensions powered by Joobi

Veranstaltungen

Oktober 2017
Mo Di Mi Do Fr Sa So
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5